Sauvetage d'un patrimoine en danger : les tableaux de l'église d'Aucara (Pérou)

Un chantier de conservation-restauration au pied de la Cordillère des Andes

Nathalie Nolde et deux consoeurs, Andrea de Echave et Virginie Lemaitre, vont cet été relever un défi : mettre en place un chantier de conservation-restauration en terre Quechua, dans un village perché à plus de 4000m d'altitude. Il s'agit de sauver 14 peintures sur toile de l'Ecole de Cuzco (XVIIe) abandonnées à leur triste sort depuis plusieurs décénnies dans une église prenant l'eau. L'édifice aujourd'hui réhabilité c'est au tour des peintures qui s'y trouvent de faire l'objet de traitements adaptés à leur état très dégradé.
"La Vierge du Carmel et les âmes pénitentes", 3mx2m, (cf photo) oeuvre majeure  aujourd'hui illisible est la priorité des restauratrices. Leur objectif est de repartir fin août en ayant stoppé les processus de dégradation, restauré la continuité du tissage et renforcé la toile d'origine par son doublage. Mais il faudra d'autres campagnes pour redonner à cette peinture, et aux 13 autres, un aspect permettant à nouveau leur présentation dans l'église d'Aucara. 
C'est bénévolement que Nathalie, Andrea et Virginie vont mettre leur savoir-faire au service du patrimoine péruvien cet été mais l'association Les Amis du Patrimoine qui est à l'origine du projet à besoin d'aide financière pour l'achat du matériel. Nous vous invitons donc à devenir mécène :
gofundme.com/restauration-aucara
Et à suivre l'avancée des travaux sur notre page Facebook : 
Restauration des Tableaux de l'Eglise de Aucara-Pérou